PasTouch’ N°51 – Nov. 2013 – Un air de campagne !

Dimanche 12 mars 1989, 21h03 : cosignataire de la seule liste d’Union Municipale Apolitique, j’étais maintenant engagé dans la défense des intérêts communaux. Les villageois m’avaient accordé leur confiance, et je me suis efforcé, en toute bonne foi, d’être à la hauteur de leurs attentes dans ma mission de Conseiller Municipal et au sein de l’Intercommunalité. J’ai eu le plaisir de travailler avec une équipe formidable, menée par un homme pour qui je garderai éternellement un profond respect : Remi Prévost.

Préoccupé par une vie professionnelle qui devait m’emmener loin de ma famille, je ne me suis pas représenté en 1995. Aurais-je été réélu ? Ce n’est pas sûr ! Et puis notre village était entre de bonnes mains, du moins à l’époque, et j’avais confiance.

En février dernier un journaliste est venu réveiller mes lointains souvenirs, estimant que mes Pas touch’ mensuels avaient quelque chose de politique. Je m’en suis défendu, admettant toutefois que le nouveau paysage artificiel de Gueux, avec ses rues devenues trop étroites et ses sens interdits, au sens propre comme au figuré, ressemblait maintenant à une aire d’autoroute. C’en est fini du petit village chic et tranquille du bassin rémois où il faisait si bon vivre. Alors oui, il faut bien dénoncer un certain nombre de dysfonctionnements, et comme le petit colibri de Pierre Rabhi*, rural lui aussi, je peux bien faire ma modeste part du boulot. Notre tissu social et associatif apparaît déchiré par une caste qui s’imagine appartenir à l’élite. A Gueux, village éminemment résidentiel, on ne se mouche pas du coude !

L’article m’a valu les agressions de l’anonyme Ciccitanus (au vent mauvais, comment pourrait-il en être autrement), et de sa complice mal aisée au pseudo cependant évocateur, Titilleuse. L’un me baptisant sur le site du journal de rural, de ringard, de licencié, de retraité, d’aigri, de pharisien, de calotin et aigri, l’autre duettiste allant jusqu’à prétendre que le journaliste de l’Union était corrompu … ben voyons !

Attention … j’ai des noms !

Vous publiez, chiche ! L’experte en guili-guili m’ayant ainsi provoqué, le blog pastouch.fr est né. Ce petit journal du net informe les habitants sur la vie du village. C’est aussi une réplique à cette transparence qu’on nous avait promis en mars 2008, et qu’on attend toujours du reste.

FlashInFo0ct2013Ce n’est pas le dernier bulletin d’informations qui contredira mes propos. On y trouve un avis pour le moins surprenant sur la sécurité incendie, soit-disant assurée … et une courte liste d’actions du Conseil Municipal, mettant à l’honneur quelques décisions généreuses de dernières minutes. Il y avait largement la place pour nous faire part de choses sans doute plus importantes, même si elles sont dérangeantes ; à l’approche des municipales cette démarche est douteuse, d’autant plus que ce Flash info flatteur, largement diffusé, est financé avec l’argent public.

Carton jaune !

Mais ça, c’est une autre histoire !

Claude Gremion

Assoc’ Villages Hier et Aujourd’hui

*Pierre Rabhi est un paysan, philosophe et essayiste français, d’origine algérienne, inventeur du concept «Oasis en tout lieu»