Pluie de cadeaux et règlements de comptes, à Gueux

Gueux, le 14  janvier 2014 :

2014VOEUX102Je n’en suis pas encore revenu : pas une seule tête couronnée lors de la cérémonie des voeux du Maire de Gueux de vendredi dernier. Même pas le moindre conseiller municipal d’un village voisin n’avait été délégué … personne !  C’est du jamais vu depuis au moins plus de trente ans.

Ah … il est où le temps du Gueux jovial et resplendissant, quand les  Sénateurs, Députés,  Conseillers régionaux et généraux, Présidents de nos institutions rivalisaient de belles phrases en faisant un éloge sincère de notre municipalité et en valorisant notre beau village  ?

Alors, même si comme le Maire on tente de se rassurer en clamant d’un pâle sourire que le jour était peut être mal choisi, force est de constater que si la concurrence des voeux est effectivement rude en cette période de l’année, le choix des incontournables invités a été clair … partout, mais pas ici ! C’est à méditer.

Certes ils ont été excusés, les Bachy, Savary, Detraigne, Marcelot, Caquot, Bzdak, Hazan … mais pas un mot sur Dame Catherine, qui aura pourtant tant fait pour Gueux au cours de ces dernières années. Personna non grata, notre chère députée ? On a du mal à y croire, parce que même si elle a les yeux de Chimène pour la grande métropole les gens d’ici ne l’oublieront pas de sitôt, l’amie fidèle de notre village.

Les voeux,  c’est quand même une occasion unique de rassembler les gens de la commune, de leur annoncer des choses, et de légitimement faire passer des messages en période de campagne :

Ainsi on apprend que 60 % des parcelles de la première tranche du lotissement vert …( c’est à dire 15 !) … sont achetées. Ouf, c’est déjà cela de pris, ayant en mémoire le fait que tout, c’est à dire les 75 parcelles des trois tranches, auraient du être vendu depuis belle lurette.

Pour rester dans les pourcentages, 80% des rues du village auront été modernisées, selon le terme utilisé, à l’issue de travaux de la Petite Montagne, Dame de France et Lilas prévus au second semestre de 2014. (Voilà des entreprises du BTP qui n’auront pas eu à se plaindre !)

Le complexe sportif, qui aurait dû voir le jour au lendemain des élections de 2008 et que les trois mousquetaires dissidents de la municipalité précédente étaient si fiers d’avoir initié, sera enfin commencé au printemps.

 Un nouveau terrain de foot sera créé, ainsi qu’un petit complexe multi-sports, pour répondre favorablement à une requête de dernières minutes d’un groupe de parents. (Cela tombe à pic !)

 Le bâtiment du 6 rue de l’église sera doté d’un ascenseur, et une médiathèque verra le jour dans l’ancienne bibliothèque. (Sympa, comme à Muizon !)

 Une cantine sera construite pour recevoir les enfants de l’école élémentaire, celle du collège étant saturée.

Quant aux finances de la communes, elles sont saines. Le bilan est même encore amélioré grâce à une gestion rigoureuse, en supprimant les dépenses superflues (suppression du poste de Secrétaire Général ?), et en générant de nouvelles recettes (en sucrant les primes annuelles de certains employés communaux ?).

Bref tout baigne, et grâce à une projection qu’il a faite sur plusieurs années, le Maire annonce qu’il pourra baisser les taxes et les impôts communaux. Tous les investissements nécessaires à la collectivité seront même financés par un bénéfice d’investissement de 6 millions d’Euros  (quand toutes les parcelles du lotissement seront vendues ?). Il y aura même de nouveaux investissements qui produiront de nouvelles recettes (des barrières de péages ?)

Les Sapeurs-pompiers sont aimés (mais ils n’en doutaient pas) et ils auront bientôt leur petit camion rouge.

Quant à la CCCV, on va lui montrer comment il faut travailler puisqu’il n’est pas normal de confier le pouvoir aux petites communes en ignorant les bourgs importants (sic). Le futur Président devra y veiller et composer son bureau de façon équitable avec un réalisme pour créer une émulation d’équipe permettant un développement ouvert de l’intercommunalité et avec une réelle stratégie de modernisation… (re-sic). On est bien loin de l’appréciation de notre députée et ancienne ministre, s’adressant au Président Bzdak lors des voeux de la Com’com trois jours avant : Vous êtes la référence en matière d’inter-communalité au niveau régional.(voir ici). Cherchez l’erreur !

On se dit finalement que si la grande ville, avec ses panneaux et ses sens interdits, ses procédures administratives et tout le binz manquent tellement à ces gens-là, pourquoi n’y retourneraient-ils pas ? Mais ça … hein ?

 Tout cela ne doit pas faire oublier qu’une honorable et sympathique employée municipale a été félicitée pour ses 20 ans de service au sein de la commune. Elle a reçu pour cela une jolie médaille, et je l’embrasse affectueusement au nom de tous les Patouchards !