Six années d’hibernation, à Gueux

Gueux, le 14 mars 2014 :

Lotissement vertLes premiers rayons du soleil n’y sont pas pour grand chose, mais la municipalité repue d’avoir englouti si goulument les quelques 5 millions d’euros mis de côté par la précédente mandature vient de se réveiller brutalement :

Il y avait une légère panique mercredi soir au Conseil Municipal quand le diagnostic du Plan Local d’Urbanisme (PLU) de la Com Com a été succinctement présenté par monsieur le Maire.  Il est temps d’en parler, à l’échéance de la mandature, de ce texte* qui prévoit le transfert de la compétence d’urbanisme aux communautés de communes et aux communautés d’agglomération.

Un diagnostic déjà réalisé par Géogram, bureau d’étude en conseil et environnement a établi un état des lieux. En matière d’urbanisme, le seul développement possible de la Com Com serait sur les secteurs de Gueux et Muizon, avec une farouche volonté de développer un logement diversifié (oui, oui, diversifié …) et la création de bureaux (?!). On imagine bien qu’avec les difficultés que rencontre la municipalité de Gueux pour vendre les terrains du Lotissement Vert, de rapides solutions risquent d’être trouvées, et pas forcément en adéquation avec le fameux caractère résidentiel du village dont on nous rabat les oreilles depuis 6 ans, et pour lequel on ne fait strictement rien en matière de protection.

Geogram, avait été choisi par l’équipe municipale pour la réalisation son cher PLU aux lendemains de mars 2008, et balayer celui déjà étudié par l’Agence d’Urbanisme, financé, finalisé, mais non voté par l’équipe précédente pour des raisons déontologiques de fin de mandat. Un dossier aussi important et qui engage l’avenir de la Commune se devait d’être accepté par la nouvelle mandature, ainsi l’avait proposé le maire Claude Bien.

Malheureusement, on s’en souvient, le tsunami de 2008 a tout ou presque balayé des travaux engagés par l’ancienne municipalité et l’Agence d’Urbanisme a été mise à la porte avec son projet, pourtant financé par notre bon argent. On pouvait certes flamber avec les 5 millions d’Euros qui étaient en caisse à l’époque et se faire plaisir en adoptant un nouveau PLU qui depuis a déjà été corrigé un certain nombre de fois, avec complaisance  … mais certainement pas gratuitement.

Alors, que faut-il attendre de Géogram, mandaté par la Com Com qui n’en peut plus d’être en froid avec la commune de Gueux depuis 6 ans pour de banales histoires d’ego ?

Rien de particulièrement négatif, à mon sens. Alors pas de panique, mais retroussons nos manches et balayons devant notre porte. Mettons en place une nouvelle équipe, disposée à dialoguer ENSEMBLE, AUTREMENT, et soucieuse de protéger efficacement notre patrimoine pour le bien de tous, Gueux bien sûr mais aussi l’ensemble de tout ce charmant paysage de l’ouest rémois.

Plus alarmant peut être, l’article de l’Union du 12 mars, en page 8, où en dévoilant les grands projets de l’équipe Robinet-Vautrin, Dame Catherine déclare qu’elle élargira la Métropole en y faisant notamment entrer Thillois. Ajoutant dans le même article « Nous voulons aussi rééquilibrer la part de logement social avec la part de privé. On constate une paupérisation du centre ville au profit des petites communes autour. Il est urgent de lutter contre cette tendance ».

Ceci doit sans doute rassurer le maire de Gueux, lui qui, il y a peu, était prêt à vendre les parcelles du Lotissement Vert pour y faire construire discrètement des habitation à Rez de Chaussée et 2 étages (voir Ici) … des mini HLM à Gueux, en quelque sorte !

Oui, vraiment il est temps de se réveiller !

*adopté par le Sénat en Octobre 2013.