Trésors oubliés, à Gueux : #9 – Vestiges de l’église romane

Gueux, le 22 janvier 2015 :

BasRelief EglRomGrâce aux TAP*, quelques enfants de l’école élémentaire ont découvert qu’il existait jadis une église romane dans l’ancien cimetière de Gueux. Ils ont déjà pu se rendre sur les lieux de son ancienne élévation, et donc se donner une idée de la grandeur de cet ancien lieu de culte du XIIème, abattu par décision du Conseil Municipal à la fin du XIXème siècle. Il est impossible d’affirmer que cette église, adulée par les habitants du village, aurait été épargnée avec la grâce de Dieu lors des bombardements de 1918 (Voir Ici).

Le manuscrit de l’Abbé Regnier qui a scrupuleusement repris les notes très détaillées de son prédécesseur, l’Abbé Sommé qui lui même avait quitté Gueux en 1851, m’a permis de dessiner cette église romane. J’ai découvert il y a peu de temps d’autres documents qui confirment que mon interprétation du descriptif de l’Abbé Sommé est proche de la réalité, et que quelques aménagements avaient été ajoutés depuis, notamment une Sacristie. L’église romane, monument disparu à jamais, mais dont on peut se donner un aperçu avec la maquette au 1/10ème installée dans la chapelle dédiée à St Timothée de Notre Dame de Gueux, mériterait bien que je lui consacre une série d’articles.

Un des vestiges de cette église est le fragment d’un bas relief qui avait été décrit ainsi par l’Abbé : … bas relief étant à l’extérieur, au dessus de la porte latérale qui ouvre au midi. Il représente NS Jésus-Christ, couronné d’épines et chargé de sa Croix : son corps est penché presque jusqu’à terre et s’il ne succombe pas sous son pesant fardeau, on remarque que le Sauveur a fait les derniers efforts pour prévenir cette chute … A quelques pas en arrière, une personne à genoux, le corps droit, les mains jointes (mais mutilées), les cheveux frisés ramassés derrière la tête, tient comme une nappe qui des deux côtés pend jusqu’à terre. C’est Sainte Véronique. Etc…

Il ne reste malheureusement pas grand chose de cette oeuvre, sans doute déposée avec infiniment de précautions lors de la destruction de l’église romane, et réinstallée en entier dans l’église Roederer, avant de subir de graves dommages lors de la seconde bataille de la Marne.

Venez donc regarder autrement ce trésor que vous avez sans doute déjà remarqué, et qui je l’espère sera remis un jour prochain en valeur avec une partie des Trésors oubliés (voir Ici). Il s’agit de notre patrimoine, qui mérite toute notre attention et tout notre respect !

 Vous trouverez facilement ce Christ portant sa Croix après avoir franchi le Nartex et pénétré par la gauche dans l’église actuelle de Notre Dame de Gueux.

* TAP : temps d’activité périscolaire, organisés à Gueux par le CEV

EglRom