Un Ange passe …

Gueux, le 16 janvier 2015 :

AngeSi traditionnellement le silence est d’or, il est plutôt parfois de plomb lorsqu’un calme pesant et un peu trop long s’établit soudain. Alors pour détendre l’atmosphère, devenue parfois pesante, la formule un ange passe est parfois lancée.

En quelques jours notre village s’est endeuillé de bien tristes nouvelles. Pas seulement notre village puisque nos amis de Vrigny ont eux aussi été marqués par la brutale disparition de figures locales.

Alors que des hommes cruels et sans foi tirent sur nos valeurs, nous ne pouvons que laisser Dieu rappeler à lui ceux qu’il a choisi, même si cela nous paraît injuste. Alors il faut nous unir pour être plus forts face à ces moments particulièrement insupportables.

Après que nos crayons aient été brisés, j’ai évidemment eu une pensée particulière pour lui, mon ami Porte plume, qui s’est trop rapidement envolé et a déjà rejoint tous nos chers villageois disparus.

Hier soir, j’ai appris une autre disparition, venant renforcer le terrible adage local : à Gueux, jamais deux sans trois !

Un Ange est passé, discrètement … qu’il repose en paix.