Un peu n’importe quoi … à Gueux

Gueux, le 13 octobre 2013 :

2014CommunicationC’est une évidence, communiquer n’est pas le point fort de la nouvelle municipalité, et en tout cas moins que la précédente qui s’était dotée d’un adjoint exprès pour.

Alors diaboliser l’organe (le mien !) sous prétexte que les informations que j’y distille font débat … ou dérangent … ou pire ne sont pas de confession adéquate, on sait faire, tout comme châtier l’intrus sans ménagement pour ses amis ! Mais tenir ses engagements en matière de transparence, d’info, de participation et de communication est bien du domaine de la grande illusion. Plus cela va, pire cela est ! Faire plaisir aux copains c’est bien, s’occuper de tout Gueux, c’est mieux, pourrait devenir le chant des partisans de ce Gueux qu’on aime.

Il n’y a que la vérité qui fâche dit-on ! Je me suis demandé, vendredi matin, en me cassant le nez devant le rond point des Royats si je devais en rajouter une couche … puis je me suis dit que ces travaux ne dureraient qu’un instant, tout comme ceux de l’allée des Fleurs et de la place de la Liberté, où l’on s’est (encore) accordé le droit de défaire et de refaire en vitesse ce qui avait été réalisé quelques mois auparavant. Faire et défaire, je l’ai déjà écrit, cela crée l’emploi, on ne va quand même pas s’en plaindre, l’essentiel est d’être sûr de savoir qui paye et pourquoi …

Mais voilà, les travaux du rond point des Royats vont finalement durer jusqu’au 17 octobre prochain, et il aura fallu un gros coup de … Gueux (pour être poli) d’un villageois du lotissement pour que le site de la mairie daigne enfin communiquer sur le sujet en fin de journée de ce vendredi là.

Peut-être aurait-on pu l’annoncer avant, prévoir une déviation adéquate … et ne commencer les travaux que ce lundi matin ?

Il n’y a que la vérité qui fâche ai-je écrit plus haut ! Je me suis encore demandé, à la réception du message de notre concitoyen très en colère si je devais le publier ou pas … question de transparence ! Je me suis dit que la réponse viendrait peut-être de la municipalité … peut-être !

Toujours est-il que je me sens responsable, même si je ne suis finalement pas coupable. Il faut aller chercher l’information là où elle se trouve, même si la porte est fermée à double tour, et tant pis si je prends des coups. Sachez le cependant, je n’ose pas tout dans Pastouch.fr … d’abord, vous ne me croiriez pas !

En attendant le retour à la normale … faites donc le tour des travaux et prenez patience !