Une année particulièrement effervescente, à Gueux

Gueux, le 6 janvier 2015 :

2015_01_05GxVx101C’est donc en souhaitant à une assemblée très attentive une année particulièrement effervescente que Catherine Vautrin à conclu hier soir les traditionnels discours de nos responsables politiques. Et ils étaient venus nombreux nous parler d’un avenir probablement un peu compliqué, mais avec un objectif commun, la concertation : l’écoute des uns et des autres et particulièrement le respect des idées souvent rejetées sous le prétexte que les uns sont majoritaires et les autres sont minoritaires.

La population de Gueux s’était déplacée en nombre pour les traditionnels voeux du Maire, renforcée par la présence des représentants des associations, des commerçants, des artisans, des corps constitués … bref, de tout ce qui fait vivre un village. La salle du Conseil Municipal semblait bien étroite.

Un bien sympathique quatuor de jeunes flutistes d’Intermezzo a débuté la soirée, interprétant plusieurs morceaux fort appréciés par le public . Puis Jean Pierre Ronseaux, entouré par son Conseil Municipala fait un rapide résumé des réalisations de 2014, avant d’aborder les sujets qui feront l’actualité de 2015 :

– les gros travaux de voiries de l’allée des Lilas, rue de la Petite Montagne et des Dames de France, se termineront en mars prochain. Il restera à faire les finitions qui nous mèneront au début de l’hiver 2015

– la tranche 2 du Lotissement Vert est terminée (25 parcelles supplémentaires). Il reste 30 parcelles à vendre, ce  qui conditionne évidemment les autres grandes réalisations programmées lors de la précédente mandature, sachant que seulement 15 parcelles vendues permettraient d’atteindre l’équilibre économique de l’opération.

– la réalisation du Complexe sportif, ainsi que la réhabilitation des bâtiments jouxtant la mairie restent à l’étude. Ces sujets restent prioritaires parce qu’indispensables pour le bon fonctionnement du tissu associatif sportif et culturel du village.

– la cantine scolaire, toujours d’actualité pourrait profiter d’un report si une modification de la carte scolaire du collège est réalisée.

– une surface commerciale pourrait faire son apparition à l’entrée du village, si des accords sont concrétisés au printemps.

– la baisse des dotations de l’Etat ( -7% en 2015 sur 280 K€), associée aux charges dues à la réforme des rythmes scolaires représente une somme non négligeable (estimée à 70 000 Euros) qu’il va falloir compenser. Mais pas question d’augmenter les impôts.

2015_01_05GxVx102La parole est donnée à Luc Bzdak, Président de la Communauté de Commune Champagne Vesle, qui donne d’importantes informations. En effet, un arrêté préfectoral remet en question la représentativité des 33 communes de notre communauté. De 56 délégués, celle ci va passer à 48 représentants, sachant que deux communes (Gueux et Muizon) bénéficieront respectivement de 2 et 4 délégués supplémentaires. De plus petites communes vont donc perdre des délégués, ce qui pourrait appeler une modification du bureau. L’application sera effective le 25 janvier prochain.

Le Président de la CCCV nous apprend également que les membres du Scot (Schéma de cohérence territoriale), se réunissent régulièrement pour que l’orientation du développement de Reims Métropole et du Pays Rémois se fasse au mieux des intérêts de tous. Les enjeux sont énormes, d’une part à cause de la réforme des collectivités territoriales qui oblige les communautés de communes à se rapprocher (la CCCV compte actuellement 13700 âmes, et devra en compter au minimum 20000  en 2017), et d’autre part avec la création de la grande région Alsace Lorraine Champagne Ardenne.

Enfin chose rassurante, les impôts de la CCCV  ne seront pas augmentés non plus !

Michel Caquot, Conseiller Général s’adresse à son tour à l’assemblée, en rappelant que si il y a du grain à moudre au niveau de la CCCV, le grain est déjà moulu au niveau du département. En effet il faudra voter en mars prochain pour élire un tandem de Conseillers Départementaux, en remplacement des Conseillers Généraux et des Conseillers Régionaux. Tout change ! Bonne année, bonne santé … pour le reste on se débrouillera !

Il passe la parole à Sonia Marcelot.  Visiblement émue elle annonce que c’est la dernière fois qu’elle présente ses voeux en tant que Conseillère Régionale, allant même jusqu’à donner l’impression de regretter que Strasbourg soit déjà choisie pour être la préfecture de la nouvelle région. Rappelant que la Champagne Ardenne est la moins endettée des trois, et que cette région a toujours eu la volonté de se hisser vers le haut, elle invite tous à se mobiliser pour conserver nos acquis. Elle demande particulièrement le soutien des députés pour que que la Champagne Ardenne conserve la place qu’elle mérite. Elle invite par ailleurs les français à cesser de s’autoflageller, parce qu’il n’est pas possible, comme semblent vouloir l’imposer les médias, de tout réaliser en un claquement de doigt.

Catherine Vautrin, dont le suppléant au poste de Députée Philippe Salmon avait également fait le déplacement,  conclut rapidement les 45 minutes de discours, en regrettant tout d’abord que la loi sur les régions ait été votée par une majorité à l’Assemblée Nationale, majorité dont elle n’appartient pas, ayant même voté contre ce texte. Il faut malheureusement faire avec. Elle dénonce même un problème de constitutionnalité, le Ministre ayant fait admettre Strasbourg comme Chef-lieu de Région, alors que toutes les régions n’étaient pas encore figées.

2015_01_05GxVx103La Députée et Présidente de Reims-Métropole précise qu’un vaste chantier se met en place au Sénat avec la Loi Notre (Nouvelle Organisation Territoriale de la République). Cette loi a pour objet de proposer une nouvelle organisation en substituant à la clause de compétences générales des compétences précises confiées par la loi à un niveau de collectivité. On s’est aperçu que beaucoup de sujets étaient traités en double, sinon davantage. En clair, ce qui va se discuter, c’est juste l’organisation du pays au 21ème siècle !

Ce qui est regrettable, c’est que cette démarche soit faite après la mise en place des régions. Ce sont d’abord les compétences qui font les collectivités, et non pas une simple carte géographique. Strasbourg, même à 2h00 de Paris en TGV, ce n’est pas la porte d’à côté.

Il est donc important de s’organiser en créant un véritable pôle d’entrée à l’Ouest de cette nouvelle région. C’est pour cela que Reims se rapproche de Châlons et Epernay.  C’est également pour cela que Reims Métropole souhaite travailler sur un bassin de vie avec toutes les communes environnantes, dont les enfants viennent aux lycées à Reims ou y pratiquer des activités sportives et culturelles de haut niveau, et dont les familles viennent travailler à Reims également. Il faut regarder le futur avec audace et confiance pour faire gagner notre région !

Catherine Vautrin rassure une nouvelle fois l’assemblée en rappelant que Reims-Métropole n’a pas pour vocation de croquer les communes environnantes, précisant que la force économique de notre territoire c’est l’agriculture et la viticulture, et que cela ne se fait pas place d’Erlon !

Jean Pierre Ronseaux conclut en remerciant les intervenants et les participants et propose de poursuivre la soirée autour de petits fours salés et sucrés, et quelques … effervescences !