Une histoire d’Eau avec le Patro … à Gueux

Gueux, le 21 novembre 2016 :

2016_11_181ptro901

La fontaine du petit lac (artificielle)

Profitant d’une intéressante exposition sur le thème des lavoirs dans la région, l’équipe du PATRO s’est d’abord rendue dans le hall de la mairie vendredi dernier pour échanger des points de vue sur le rôle de l’eau dans l’hygiène d’hier. De nombreuses illustrations ont permis aux enfants très attentifs de comprendre beaucoup de choses, et en particulier sur l’évolution des moeurs. Les draps n’étaient lavés que 2 fois par an, il n’y avait ni douche, ni machine à laver, et il n’est pas sûr que les anciens se lavaient les dents tous les jours : Ils devaient avoir des caries, affirme Arthur !

2016_11_18patro401

Jésus aurait-il pu être baptisé à Gueux ?

Si l’eau permet la vie, elle lave les personnes et les choses de toute souillure. Ce fut aussi l’occasion de constater que l’apprentissage fait au KT est très concret, et que le Baptême, la pêche miraculeuse ou encore Jésus marchant sur les eaux font partie des nombreux exemples que les enfants du PATRO sont capables de citer pour illustrer le rôle de l’eau dans l’histoire biblique.

lacstopo

Superposition des lacs, Hier & Aujourd’hui

Puis le groupe s’est déplacé autour des lacs pour faire un peu de topographie. Le petit était certes bien plus grand hier qu’il ne l’est aujourd’hui !

 Enfin, nos anciens lavoirs ont pu être situés sur les plans d’eau. Le temps passant très vite, il a fallu penser à revenir à la maison paroissiale pour le traditionnel goûter et retrouver les parents à qui les enfants ne manqueront pas de transmettre ce qu’ils ont retenu lors de prochaines promenades en famille.

Nous aurons l’occasion de reparler de l’eau, ne serait-ce qu’avec nos amis les pompiers dont les ancêtres utilisaient des seaux en toile et pompes à bras pour éteindre les incendies. Etranges ces pompiers qui portaient des pantalons blancs pour faire leurs manoeuvres !
2016_11_18patro301

Un peu de topo : le petit lac hier (il allait au delà de l’actuel trottoir)