Une Tecno, 16665 jours après … à Gueux

Gueux, le 13 février 2015 :

FCévert-Gueux-1969_Coll A.P.

FCévert-Gueux-1969_Coll A.Paquereau

Dimanche 29 juin 1969, François Cévert  franchit le premier la ligne d’arrivée du Circuit de Gueux devançant d’un cheveu à peine le célèbre Jackie Stewart lors du 35ème et dernier Grand Prix de Reims réservé aux formules 2. Il pilotait alors une Tecno 68/F2 avec moteur Cosworth FVA.

2015_02_13CdG103Ce pilote automobile français emporté par sa passion à l’âge de 29 ans, a néanmoins fait les grandes heures d’une petite entreprise italienne, TECNO, qui s’était spécialisée dans la fabrication de monoplaces. Experts dans la fabrication de karts, les frères Pederzani ont su tirer parti de leur expérience en construisant en 1966 une monoplace à châssis tubulaire avec empattement court et une position très avancée du pilote. Très rapidement ce concept s’avéra très compétitif. La saison 1968 fut triomphale, notamment grâce à François Cévert, Champion de France en F3. Ces succès conduisent les constructeurs à réaliser une F2, propulsée par le célèbre moteur Ford Cosworth. Le rapport poids puissance (410kg pour 220ch), associé au talent du jeune pilote ont fait le reste : victoire à Reims de François Cévert, le Prince aux yeux bleus.

C’est donc à l’occasion des journées portes-ouvertes du lycée Saint-Jean-Baptiste de la Salle, aujourd’hui de 16h00 à 19h00 et demain samedi de 9h00 à 13h00, que sera présentée au public cette voiture exceptionnelle qui est venue faire un émouvant come-back ce matin sur le circuit de Gueux, 45 ans après sa prestigieuse victoire.

Fred Marquet, pilote amateur qui l’a recueillie en 1986, a décidé de lui rendre son aspect d’origine. Venu spécialement de Périgueux sur invitation du Lycée, il est particulièrement heureux et fier d’offrir au public et aux amateurs de belles mécaniques le résultat de ses 20 ans de travaux.

2015_02_13CdG102