Voeux de la Com’ Com, à Gueux

Gueux, le 7 janvier 2013 :

2014VxCCCV_101Il peut être fier du compliment, Luc Bzdak, Président de la Communauté de Communes Champagne-Vesle, quand une ancienne ministre de la République, Catherine Vautrin, lui dit : Il y a des rendez-vous qu’on ne rate pas, et ceux de la Communauté de Communes Champagne-Vesle en particulier. Vous êtes la référence en matière d’inter-communalité au niveau régional.

Après avoir remercié les nombreux invités, et salué la présence d’un des piliers de cette belle institution, Albert Vecten, Luc Bzdak s’est adressé aux Corps Constitués représentés, les Gengarmes, les Pompiers, les associations, les entreprises, les investisseurs du Parc Millésime à Thillois, au personnel et aux partenaires de la CCCV, et enfin à son équipe de vices-Présidents dont il mesure en permanence l’investissement et l’efficacité.

En 2013 notre Communauté de Communes a perdu Champigny, et a accueilli Chenay, Courtagnon et Bouleuse. Francis Tremlet, directeur, et Françoise Detreille ont fait valoir leurs droits à la retraite. Ils sont remplacés par Joëlle Klimczak, nouvelle directrice générale, et Nathalie Colosio a l’accueil et secrétariat. Elodie Beaudin a rejoint également l’équipe en emploi avenir. Bien encadrée par le personnel qualifié, elle sera parfaitement formée pour affronter le marché du travail.

2014VxCCCV_102Puis chaque vice-Président a été chaleureusement remercié pour les missions accomplies, leur soutien et leur accompagnement : la première piste cyclable est ouverte entre Ormes et Tinqueux ; plus d’1 millions d’Euros de travaux ont été réalisés en assainissement ; le groupe scolaire de Faverolle est terminé ; 6 des 7 Centres de Première Intervention Incendie sont équipés et opérationnels ; bientôt sortira un document de synthèse présentant la CCCV, son fonctionnement et ses réalisations, etc…

L’avenir a été évoqué. Il est relativement sombre puisque l’Etat demande de faire mieux avec moins … Néanmoins une étude de faisabilité d’un groupe scolaire sur le secteur de Les Mesneux, Ecueil, Sermiers, Courtagnon est en cours ; la route entre Bezanne et Sacy , très sollicitée depuis l’inauguration de la gare LGV, sera remise en état et rétrocédée au Conseil Général qui accepte dorénavant d’en assurer l’entretien ; l’assainissement de Chenay, Chalons et Savigny sera réalisé de même qu’une station d’épuration à Faverolle.

Un peu d’émotions ensuite avec l’annonce du retrait de Philippe Feneuil et de celui de Jean Claude Conraud à qui il est remis la médaille d’honneur régionale et départementale au nom de monsieur le Préfet pour son investissement d’élu depuis 1977.

Michel Caquot, Conseiller Général se souvient ensuite d’un 4 janvier 1985, quand étaient présentés les premiers voeux du District de Gueux au collège Raymond Sirot, précisant, autres temps, autres moeurs, que le bon sens avait bien souvent raison à cette époque et qu’aujourd’hui la technocratie et sa folie de réglementation tue l’esprit d’initiative. Il cite en exemple le code du travail, qui en France pèse 3600 pages, alors qu’il n’en contient que 70 en Suisse. Philosophe il termine son propos par des chiffres qui nous ramène à une cruelle réalité : en résumé, 1 personne sur 7 souffre de la faim dans le monde. Et nous ?

Sonia Marcelot, du groupe PS du Conseil Régional et représentant Monsieur Bachy, salue particulièrement Jean Pierre Ronseau, Maire de Gueux qu’elle rencontre régulièrement lors des manifestations locales, … et dont l’absence à cette assemblée était cependant remarquée. Faut-il prendre cela comme un soutien politique pour les prochaines municipales ?

Echanges de regards et de sourires pour toute réponse !

2014VxCCCV_103Enfin Catherine Vautrin en termine avec les discours officiels en mettant l’accent sur le rôle qu’auront les élus pour que nos enfants puissent s’épanouir au mieux dans un avenir très proche. Ce décret sur les rythmes scolaires qui est imposé aux collectivités doit être l’occasion de rassembler les idées, les expériences et les moyens pour en faire une véritable chance. Elle cite en exemple l’Atelier et la Main de Muizon. Et rappelle que l’on peut compter sur elle et sa détermination.

Là où il y a une volonté, il y a un chemin, là où il y a plusieurs volontés, il y a une grand’route !