Y’a pas (encore) le feu, à Gueux

Gueux, le 9 octobre 2013 :

2013Oct101Va doucement, Killy, c’est tout bon … J’aime fredonner ce vieux refrain de Hugues Aufray en voyant travailler l’étrange engin qui parcours lentement les rues et allées du village,  tentant de détruire les mauvaises herbes par le feu.

La méthode est dite écologique, même si elle sert de four crématoire à la petite faune qui par malheur se déplacerait sur son passage. A la vitesse de croisière de 0,3 km/h, cela laisse quand même une chance minime aux plus véloces de s’en sortir. La consommation quotidienne est, paraît-il, d’une bouteille de butane par jour et deux pleins d’essence … c’est déjà un peu moins écolo.

Le prix de l’engin serait de 24000 euros, y compris l’extincteur. C’est le prix du camion porteur d’eau d’occasion que nos Sapeurs attendent depuis des mois pour aller au feu selon les nouvelles réglementations. D’accord, cette machine a été largement subventionnée … mais les subventions, cela reste de l’argent public, non ?

Bref, sourira-t-on encore longtemps en regardant passer cet inefficient mais onéreux gadget pseudo-écolo. Peut-être pourrait-il servir à griller quelques châtaignes à distribuer aux enfants du village ? C’est de saison !

2013Oct102